La maladie

2442702652

La détection de l’albinisme,  plus facile chez les populations de couleur , se fait dès la naissance.

Les problèmes principaux causés par la maladie concernent la peau et les yeux.

La peau présente une sensibilité extrême à toute exposition solaire. Très susceptible de développer un cancer de la peau, elle manifeste par moment ( particulièrement chez les albinos africains ) des infections cutanées si elle est traitée avec négligence. Les yeux accusent une baisse de l’acuité visuelle, une photophobie, un nystagmus ( c’est-à-dire un mouvement involontaire des yeux ) et une myopie.

Ces handicaps entrent en jeu dans les difficultés d’intégration des albinos dans la société africaine. D’une part le climat ensoleillé du continent est peu clément à la santé des albinos, qui ne peuvent exercer aucune activité exposée au soleil, d’autre part, la myopie prononcée et incorrigible due à l’albinisme les exclut des professions exigeantes en acuité visuelle.

D’autres problèmes plus rares peuvent être liées à l’albinisme comme des surdités ou des déficiences immunitaires.

Il existe trois principaux types d’albinisme:

L’albinisme oculaire: à l’exception des yeux, la pigmentation de la peau et des cheveux est normale.

L’albinisme cutané: il se manifeste par la présence de taches blanches sur la peau et par la présence de mèches de cheveux totalement blanches.

L’albinisme oculo-cutané: il se manifeste par l’absence totale ou partielle de pigmentation au niveau 

de la peau, du système pileux et des globes oculaires.

 

L’albinisme oculo-cutané est, parmi les anomalies cutanées d’origine génétique,
la maladie atteignant le plus fréquemment l’espèce humaine mais aussi le règne animal.